Revue de Théologie et de Philosophie http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh « La vérité sans la recherche de la vérité n’est pas la vérité » Fondée en 1868, la Revue de Théologie et de Philosophie paraît au rythme de 4 fascicules annuels. Elle est diffusée en ligne depuis le volume 150 sur le portail de revues de la Librairie Droz.  Librairie Droz fr-FR Revue de Théologie et de Philosophie 0035-1784 Introduction http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_3_243-248 Laurent Cesalli ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 243 248 10.47421/rthph153_3_243-248 Finding my Way Home: Knowing in the  Philebus http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_3_249-268 Dans le Philèbe de Platon, Socrate fait valoir que la vie bonne doit consister en la connaissance et le plaisir. Une partie de cette démonstration consiste en une analyse des parties de la connaissance où la connaissance peut être plus ou moins pure, plus ou moins mêlée d’éléments étrangers tels que la sensation ou l’expérience. Lorsqu’elle est pure, elle s’attache à la vérité, pure et simple. Car, nous devons l’admettre, la connaissance est vraie, quoiqu’elle puisse être d’autre par ailleurs. La connaissance peut rendre les humains bons, c’est-à-dire leur permettre de bien faire, de manière fiable et souple, mais elle a son bien au-delà de l’existence humaine – elle n’est pas limitée à l’existence humaine. Nous suggérons ici que Platon détermine en fait la connaissance à partir de sa finalité – sa cause finale est utilisée pour déterminer sa cause formelle : ce que vise la connaissance nous dit ce qu’elle est. Au lieu de nous fournir une analyse selon l’aporie finale et insatisfaisante du Théétète (« l’opinion vraie accompagnée de raison »), la connaissance est ainsi dotée d’une justification fonctionnelle. Une partie de cette proposition est que la connaissance se doit d’être vraie ; c’est ce qui garantit sa stabilité : elle est à elle-même sa propre fin. Le bien de la connaissance, c’est la vérité. C’est ce qui lui permet de se comporter comme un guide pour l’âme. Les attributs additionnels de ce clan, qui est celui de la connaissance, découlent de la vérité et de leur relation à elle : exactitude, clarté et pureté. Car dans la mesure où ils sont purs et sans mélange avec des éléments étrangers tels que la pratique ou la sensation, ils ne s’intéressent qu’à des unités exactes, de choses qui sont ce qu’elles sont, de sorte que leur clarté n’est en rien troublée. C’est la dialectique qui recherche et établit cela. Richard A. H. King ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 249 268 10.47421/rthph153_3_249-268 The structure of knowledge http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_3_269-290 Les architectures médiévales du savoir conçues dans le monde islamique, constituent un cas particulier : elles reflètent parfaitement la compétition entre les différentes traditions et approches intellectuelles. D’une part, certaines des classifications sont centrées sur ce qui était perçu comme sciences indigènes durant leur période de formation, c’est-à-dire ces sciences qui émergent en connexion avec la nouvelle religion qu’est l’Islam et la langue de sa révélation, l’arabe. D’autre part, les savants ont repris avec empressement et adapté les disciplines dérivant de cultures non-arabes et non-musulmanes, principalement la science et la philosophie grecques. Cependant, ces traditions transmettent leurs propres conceptions de la connaissance, en partie en conflit avec les idées arabes/islamiques. Dans cet article, je propose un aperçu des approches diverses puis me concentre sur Fārābī et Avicenne, afin de retracer un développement remarquable : la dissolution graduelle des frontières aussi bien au sein qu’entre les différentes sphères et paradigmes scientifiques et ce sur des bases épistémologiques. Nadja Germann ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 269 290 10.47421/rthph153_3_269-290 Hugh of St Victor, Dominicus Gundissalinus and the Place of the Mechanical Arts in Medieval Architectures of Knowledge http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_3_291-318 Cette contribution s’intéresse à la position problématique des arts mécaniques dans les systèmes médiévaux du savoir. Remplaçant la position secondaire assignée aux arts mécaniques du début du Moyen Âge, les solutions proposées par Hugues de Saint-Victor et Gundissalinus eurent une influence forte durant le XIII e  s. Alors que l’intégration des arts mécaniques dans le système de connaissance de Saint-Victor trahit leurs positions encore accessoires vis-à-vis de la considération des arts libéraux, Gundissalinus propose deux principales nouveautés. D’un côté il place les arts mécaniques aux côtés de l’alchimie et des arts de prédiction et de magie. D’un autre côté cependant, utilisant la théorie avancée par Avicenne, il subordonne ces « sciences naturelles » à la philosophie naturelle elle-même, établissant ainsi une architecture du savoir plus vaste et plus organisée hiérarchiquement. Notre contribution examine les implications découlant de ces développements ainsi que leur réception à Paris durant le XIII e  s., soulignant la pertinence des solutions proposées par Gundissalinus dans les discussions qui ont suivi, concernant la structure de la connaissance humaine. Alexander Fidora Nicola Polloni ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 291 318 10.47421/rthph153_3_291-318 Science-système et système des sciences http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_3_319-336 Cet article examine la définition, par Ramus, des normes de chaque science et l’influence de la critique de ce modèle ramiste dans l’émergence, au tournant du XVII e  siècle, d’une vision de la philosophie comme système de toutes les sciences. En étudiant la manière dont Bartholomäus Keckermann décrit les conditions qui permettent d’envisager la philosophie comme système des systèmes, on remarque la nette diffraction de l’héritage aristotélicien (principalement les  Analytica posteriora ) dans les thèses ramistes d’une part, dans l’approche systématique de Keckermann par rapport aux disciplines philosophiques d’autre part. Cette différence a eu un fort impact sur les fonctions attribuées à la logique (Ramus) et à la métaphysique (Keckermann) dans l’architecture des savoirs. Martine Pécharman ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 319 336 10.47421/rthph153_3_319-336 Le savoir de la philosophie http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_3_337-358 Au XIX e  siècle se constitue le monde moderne que nous connaissons aujourd’hui. Non seulement la formation des sociétés, mais aussi les formes de connaissance sont considérées comme socialement et culturellement variables. La tentative d’arrêter ou de renverser ce processus en inventant des traditions via la construction de concepts généraux tels que, par exemple, « esprit », « culture », « peuple », « nation » ou « race » ne peut pas arrêter le processus d’historicisation radicale de nos formes de vie et de connaissance. Cet article tente de montrer les conséquences de ce développement pour une architecture de la connaissance dans les sciences humaines et les études culturelles. L’hypothèse de travail est qu’une différence entre les disciplines du savoir provient de la différence de vitesse à laquelle elles se ferment ou, au contraire, s’ouvrent à la pensée historique. Plus précisément, il s’agit de montrer comment la discipline qu’est la « philosophie » continue à se développer dans l’ambivalence de l’ouverture et du refus de la pensée historique – et, ce faisant, pose sans cesse à nouveau la question fondamentale du rapport entre vérité et histoire. Gerald Hartung ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 337 358 10.47421/rthph153_3_337-358 PDF du dossier http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/rthph153_3_243-358 Les architectures du savoir Dossier préparé par Laurent Cesalli s. n. ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-11-30 2021-11-30 153 3 243 358 Vinciane Pirenne-Delforge, Le polythéisme grec à l’épreuve d’Hérodote (coll. « Docet omnia » 30) http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/6042 Madeleine Rousset Grenon ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 359 361 Hippocrate, t. I, 1 re  partie, Introduction générale. Vie selon Soranos, Presbeutikos ou Discours d’ambassade, Épibômios ou Discours à l’autel, Décret des Athéniens, Lettres I & II http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/6043 Jean-Pierre Schneider ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 361 362 Paul-Hubert Poirier, Éric Crégheur (introduction, notes et traduction), Le Livre des lois des pays. Un traité syriaque sur le destin de l’« école » de Bardesane (coll. « Bibliothèque de l’Orient chrétien » 6) http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/6044 Philippe Therrien ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 363 364 Benoît Rossignol, Marc Aurèle http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/6045 Jean Borel ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 364 365 Philostrate, Vies des Sophistes. Lettres érotiques http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/6046 Stefan Imhoof ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 366 368 Éric Palazzo, Le souffle de Dieu, L’énergie de la liturgie et l’art du Moyen Âge http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/6047 Jean Borel ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 368 370 Ruedi Imbach, Porträt des Dichters als Philosoph. Eine Betrachtung des philosophischen Denkens von Dante Alighieri (coll. « Jacob Burckhardt-Gespräche auf Castelen » 37) http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/6048 Jean-Pierre Schneider ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 370 371 Pierre Bühler, Bewegende Begegnung. Rencontre interpellante. Aufsätze, Einmischungen, Predigten. Articles, interventions, prédications , édité par Lucie Kaennel, Andreas Mauz et Franzisca Pilgram-Frühauf http://revues-dev.droz.org/index.php/RThPh/article/view/6049 Christophe Chalamet ##submission.copyrightStatement## https://revues.droz.org/index.php/RThPh/licence 2021-12-01 2021-12-01 153 3 371 372